Toujours en Touraine, à AMBOISE-CHARGE,  nous avons visité l'atelier de Patrick LEPAGE, verrier d'art

Le maître avait délégué un de ses "élèves" (7 ans de pratique, et une passion de l'art bien encrée ) pour nous faire découvrir l'art du verre soufflé.  une main d'artiste, une canne en acier, dans un environnement troglodyte.

A partir de pate de verre, cet artiste créé des objets sompteux - 

Le soufflage du verre est la technique qui permet de produire en verre des volumes en creux

Avec la canne, le souffleur commence à cueillir dans le four une masse de verre en fusion. Le four a une température de 1300°. C'est à cette température que la silice (sable avec du quartz) arrive au point de fusion.

DSC02525

DSC02540

DSC02538

DSC02534

 

D'un souffle bref, et en bouchant aussitot l'orifice du doigt, le souffleur fait naître une bulle dûe à la dilatation de l'air au contact du verre chaud

P1150869

P1150875

P1150868

P1150869

 

La pièce sera alors travaillée par application de couleurs. La boule est alors roulée dans des poudres ou grains de verre colorés avec des oxydes métalliques. Les motifs sont ainsi créés en melangeant les teintes .

DSC02528

DSC02529

P1150864

 

La pièce appelée "paraison" est ensuite arrondie à l'aide d'une mouillette (du papier journal plié et humidifié qui permet grace à sa souplesse et à une isolation relative d'utiliser la main pour façonner le verre. 

P1150852

P1150860

 

P1150890

P1150892

Cueillir le verre + le souffler + le colorer + le maillocher = réaliser  une" poste "

Ensuite cette "poste" est recouverte d'une seconde couche de verre qui permet d'enfermer la couleur entre 2 couches transparentes et c'est à partir de là qu'il commence à donner la forme souhaitée.

P1150858

P1150859

 

 

P1150854

P1150871

DSC02539

 

Une fois la forme générale donnée, le souffleur colle le "pontil" (canne sur laquelle il a cueilli un morceau de verre chaud).

A partir de ce moment et jusu'à la fin de la démonstration, Thibaud a été invité par l'artiste à participer. Inutile de vous préciser qu'il était ravi et très concentré.

DSC02542

DSC02543

P1150877

P1150878

P1150880

 

P1150882

 

P1150884

La partie haute de la pièce peut alors être séparée en créant un choc thermique 

P1150861

 

Après avoir réchauffé la pièce, la partie haute peut être travaillée en l'ouvrant à l'aide des fers et en la coupant avec des ciseaux.

P1150889

P1150890

P1150891

P1150893

 

DSC02547

DSC02548

DSC02549

 

Lorsque la pièce est terminée, il faut détacher le "pontil"  pui enfourner la pièce qui doit être réchauffée uniformément afin d'être libérée des tensions internes créées pendant le travail. Cette pièce sera ensuite refroidie à four éteint par paliers durant une quinzaine d'heure.

P1150885

P1150886

 

                                         BONNE SEMAINE A TOUTES ET A TOUS