Nous avons visité cet étonnant édifice   lors de notre escapade en Normandie en  juin dernier.

Insolite, magique, à l'architecture gothique-Renaissance, le PALAIS BENEDICTINE invite à la découverte d'une histoire et d'un produit.

C'est dans ce site, inauguré en 1900 qu'est élaborée la liqueur BENEDICTINE,

Nous avons pu apprecier plusieurs centres d'intérêts au cours de cette visite :

L'architecture du Palais Bénedictine : électique, monumentale et raffinée, elle est caractéristique de la fin du 19ème siècle

Le musée des Beaux Arts - renferme une collection d'art sacré d'époque médiévale et renaissance.

L'exposition "Parcours d'Essences" présente des plantes et des épices du monde entier

La distillerie et les caves  - lieux d'élaboration et de maturation de la liqueur Bénédictine

                                                                         OOOooOOO

En 1510, fut inventé par un moine bénédictin de l’abbaye de Fécamp, Dom Bernardo Vincelli le célèbre elixir .

Il faut attendre la fin du 19ème siècle pour qu’un négociant en vins, ALEXANDRE LE GRAND (1830-1898), s’inspire de la recette de Dom Bernardo Vincelli pour donner naissance à la liqueur BENEDICTINE.

Bâtisseur, homme de marketing et de communication, Alexandre Le Grand développe 4 actions pour commercialiser Benedictine : -

Dépôt de la marque

  Exportation

Publicité  en faisant appel aux grands affichiste du  19ème siècle – SEM, LOPES SILVA, CAPPIELLO, MUCHA   

et  enfin

la construction du PALAIS BENEDICTINE, conçu par Camille ALBERT, l’architecte de la ville de FECAMP, sous l’influence irréfutable de  VIOLLET-LE –DUC.

P1060227__R_solution_de_l__cran_

P1060229__R_solution_de_l__cran_

LA SALLE GOTHIQUE

Cette pièce a une charpente en bois sculpté. Ce sont les charpentiers du port de Fécamp qui en ont édifié le gros œuvre

P1060232__R_solution_de_l__cran_

.

LA SALLE DU DOME

Le vitrail réalisé en 1900 représente Alexandre Le Grand confiant la bouteille Bénédictine à la Renommée : Il a la main posée sur le globe terrestre ( l’export est ainsi souligné) .  A noter la présence du Palais Bénédictine ainsi que la bouteille dominant l’ensemble (souci du fondateur de proteger sa marque)

P1060234__R_solution_de_l__cran_

DANS LA SALLE RENAISSANCE

Collection de ferronnerie :

Cette collection élaborée par Alexandre Le Grand provient des Chateaux de la Loire. En qualité  ainsi qu’en valeur est la 5ème de France

P1060236__R_solution_de_l__cran_

LA PINACOTHEQUE

Ouverte au printemps 1995, la salle présente une grande partie de la colection de peintures, en majorité sur bois, du musée Bénédictine . Quatre provenances démontrent la variété des tableaux rassemblés : l’ECOLE ALLEMANDE – L’ECOLE FLAMANDE – l’ECOLE ITALIENNE – l’ECOLE FRANCAISE

(Je suis désolée mais je n’ai pas retrouvé les fiches décrivant les tableaux objet des photos ci-dessous)

P1060237__R_solution_de_l__cran_

P1060238__R_solution_de_l__cran_

P1060239__R_solution_de_l__cran_

SALLE DES ABBES

Cette salle doit son nom aux seize principaux abbés – sur les 42 qui occupèrent le siège abbatial du monastère bénédictin de Fécamp de l’an 1000 à la Révolution française

Le Vitrail représente l’accueil réservé au roi François 1er par les moine de l’abbaye de Fécamp en 1534

P1060240__R_solution_de_l__cran_

LA SALLE ALEXANDRE LE GRAND

On peut  voir l’alambic rudimentaire d’ALEXANDRE LE GRAND

La maquette du Palais en platre réalisée pour l’exposition universelle du  Grand Palais à Paris en 1900

Le Parcours des sens

Voyage sensoriel aux pays des essences,  senteurs subtiles et pénétrantes, effluves suaves ou poivrées.

Dans cet univers, en fermant les yeux on voyage  en  Chine, en  Inde, en Afrique, Amérique Centrale, Indonésie, Méditerranée.

La fresque est réalisée avec quelques une des 27 plantes et épices qui composent  La Bénédictine

P1060242__R_solution_de_l__cran_

P1060244__R_solution_de_l__cran_

P1060243__R_solution_de_l__cran_

P1060245__R_solution_de_l__cran_

P1060246__R_solution_de_l__cran_

SALLE DES PLANTES ET EPICES

Bien entendu, la recette de  Bénédictine est secrete  Cependant on sait qu’elle se compose de 27 plantes et épices dont l’angélique,

l’hysope, la mélisse en sont les principales, mais la cannelle, le safran ou encore le thym et la vanille contribuent au savant dosage.

P1060250__R_solution_de_l__cran_

LA DISTILLERIE

Pour élaborer Bénédictine 4 préparations de plantes pesées dans une salle précédente arrivent dans la distillerie. Elles en repartiront sous forme d’esprit ou d’acoolat.

Première opération :  C’est une infusion qui apporte une partie de la couleur ambrée de la liqueur. On y ajoute une macération de vanille et d’écorces de citron

Les 3 autres opérations sont des distillations.

Chaque opération donne un  esprit qui va vieillir 3 mois dans les caves. Ces esprits sont ensuite mélangés donnant le cœur de Bénédictine qui va lui-même vieillir une année entière dans des foudres de chêne (cuves en chêne).

Ultérieurement, ce cœur sera fondu dans un mélange composé d’alcool, d’eau, de sirop, d’infusion de safran, de miel et de caramel.

Pour conférer au produit son harmonie définitive, Bénédictine est enfin chauffée à 55°. Après filtration, ultime contrôle qualité

P1060254__R_solution_de_l__cran_

P1060253__R_solution_de_l__cran_

LES CAVES

Là s’opère le « repos » des esprits.

P1060255__R_solution_de_l__cran_

Pour terminer  cette visite , que je vous recommande si vous êtes de passage à Fécamp,  les visiteurs sont invités à déguster       LA BENEDICTINE  AVEC  MODERATION  BIEN ENTENDU